Test d'hydrofluv à Orléans - un beau concept!

Grâce à ses 50Kw elle peut alimenter un soixante de foyers hors chauffage!

Même si le concept est séduisant il faut rappeler que c'est un produit destiné à remplacer des groupes électrogénes dans des endroits peu ou pas électrifié car son coût au Kwh est trop élevé et sa production trop faible pour nos besoins, En espérant que les débris et de fort débit ne la gêne pas trop dans son fonctionnement...

 

Article la rep du 03/01/2015: Les turbines d’Hydrofluv sont désormais sous les eaux

Les turbines de l'hydrolienne fluviale d'Orléans, Hydrofluv, ont été immergées, quelques semaines après son installation dans la Loire, entre le pont Joffre et le pont de l'Europe. « Ça ne veut pas dire qu'elle débite déjà sur le réseau », précise Frédéric Ravel-Sibillot, en charge du dossier pour EDF.

Elle débitera réellement en mars ou avril

En effet, l'engin, une première expérimentation menée par la société grenobloise HydroQuest, est encore en phase de test. « Il y a un certain nombre d'essais à mener : vérifier le bon raccordement, l'alimentation, éviter un éventuel encrassement… »

Ses deux colonnes de turbines doivent produire l'énergie suffisante pour alimenter une soixantaine de foyers en électricité. L'hydrolienne fluviale d'Orléans est une première française, et la société prévoit deux années d'optimisation et de réglages, avant un développement commercial, en majorité tourné vers l'étranger.

Hydrofluv ne sera réellement raccordée au réseau qu'en mars ou avril prochain, si toutes les phases de test se poursuivent sans encombre. D'ici là, « tout est contrôlé à distance par HydroQuest, avec quelques étudiants d'Orléans qui effectuent également des vérifications », explique Frédéric Ravel-Sibillot. Rendez-vous dans trois mois, donc, moment de vérité pour Hydrofluv

 

 

Vidéo de la mise en route