Apple, Facebook, google au charbon!!!

IT

 

Aujourd'hui, 247 milliards de mails transitent chaque jour par la toile. Quelle énergie le permet ? Propre en apparence, le monde virtuel est en réalité aussi polluant qu'énergivore. Si Internet était un pays, il serait le cinquième consommateur mondial d'électricité. Mais ses besoins, immenses, se heurtent à la diminution des ressources énergétiques. Voyage dans les «datacenters», usines de stockage qui fonctionnent jour et nuit, centres névralgiques de la prochaine guerre de l'économie numérique. Certains grands groupes, comme Google ou Apple, ont réagi en construisant de nouveaux centres, utilisant des énergies renouvelables. La Toile pourrait-elle être, à l'inverse, à l'origine d'une troisième révolution industrielle ?

Bon article ici

Trés bon reportage sur la face cachée d'internet France 5

“La consommation électrique des infrastructures de l’internet (centres de données, réseaux, etc.) était estimée à 0,8 % de la consommation mondiale en 2005. En 2012, elle dépassait 2 %, soit autant que l’aviation civile. L’université de Dresde a calculé que, si aucune mesure n’est prise, dans 25 ans l’Internet consommera autant d’énergie que l’humanité en 2008”, rappelle enfin Green Code Lab qui place l’intérêt de son travail dans cette perspective.

Le principe de l’étude de Green Code Lab intéresse déjà d'autres pays. Pour répondre à ses ambitions, il va non seulement "mesurer davantage de sites mais aussi prendre en compte l’ensemble de la chaîne Internet en analysant les serveurs et réseaux". Par ailleurs, "un projet de crowdfunding pour financer la suite des travaux sera prochainement mis en place par le Green Code Lab : contre un financement minimum de 10€, les sites pourront obtenir une étiquette énergie".

 

Article paru dans le monde le 17.09.2014 - Internet a plus d'un milliard de sites:

Son quart de siècle tout juste célébré, Internet peut désormais se targuer de compter plus d'un milliard de sites, selon les derniers relevés établis en temps réel par la plateforme spécialisée Internet Live stats. Un cap atteint, mardi 16 septembre, peu avant minuit GMT, soit aux environs de 2 heures du matin en France métropolitaine. Et ce chiffre augmente en permanence.
 
Quelques autres données pour cette journée « historique » : Google a enregistré plus de 3,1 milliards de recherches sur ses serveurs et près de 170 milliards d'e-mails ont été envoyés au cours des dernières 24 heures. Le revers de la médaille est que l'électricité consommée pour faire fonctionner Internet a généré au moins 2,17 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) rejeté dans l'atmosphère... Rien que pour la journée de mardi.
 
A noter par ailleurs, toujours selon le compteur d'internetlivestats.com (attention ça peut faire peur...), que la barre des 3 milliards d'internautes devrait elle aussi être franchie prochainement.