BMW i3 jusqu'à 350Km d'autonomie

 

En fait BMW nous proposent 2 modéles, la première auto 100 % électrique, serait située entre 130 km et 160 km. La seconde si le client opte pour le prolongateur d'autonomie (en option), qui est un byclindres de moto, il aura droit à 350 km d'autonomie maxi.

BMW a tout de même précisé que l'autonomie en mode tout électrique (sans le prolongateur donc) pouvait monter à 220 km grâce aux deux modes EV. Le premier réduit le couple produit par le moteur électrique et l'énergie consommée par les périphériques comme la climatisation ou le chauffage. Le second coupe carrément tous les systèmes électriques de l'auto, sauf les dispositifs importants comme l'ABS ou l'ESP. Les deux modes ajoutent respectivement 20 km et 40 km d'autonomie.

Cela reste honorable pour une électrique, et extensible grâce au fameux Range Extender : un bicylindre de 34 ch optionnel, sorte de générateur non relié aux roues qui permet de gagner une centaine de kilomètres d’autonomie (réservoir d’essence de 9 l à l’avant) et suffit à mouvoir la voiture sur autoroute. Une option certes onéreuse, mais qui supprime le côté "anxiogène" de la voiture électrique.

Toute batterie pèse lourd alors, la BMW i3 allège tout le reste : châssis en alu, cellule en PRFC (plastique renforcé de fibre de carbone), carrosserie en plastique. Résultat : 1 195 kg sur la bascule, contre 1 468 kg pour une Renault Zoé seulement 8 cm plus longue.

Je trouve fort sympathique cette architecture innovante entre électrique et thermique qui peut être utiliser periodiquement en cas d'urgence. Il me semble que Audi avec l'e-tron va utiliser cette arcitecture également. Les choses avancent...